rat


rat

rat [ ra ] n. m.
• fin XIIe; p.-ê. de l'all. ratt-, onomat. née du bruit du rat qui grignote, ou dér. roman de radere « ronger » (Guiraud)
1Petit mammifère rongeur (muridés) à museau pointu et à très longue queue nue et écailleuse, répandu sur tout le globe, vorace et prolifique. Principales variétés de rats : rat noir; rat des champs; rat d'eau (campagnol); rat gris, rat d'égout (surmulot). « Objets hétérogènes plus ou moins grignotés par les rats » (Loti). Être mordu par un rat. « Les rats commencèrent à sortir pour mourir en groupes » (Camus). Les rats transmettent à l'homme de nombreuses maladies, dont la peste. PROV. À bon chat, bon rat. Détruire les rats. dératiser; mort-aux-rats, raticide. Piège à rats. ratière.
Spécialt Mâle adulte de l'espèce « rat ». Un rat et sa femelle ( 1. rate) , ses petits ( 1. raton) .
Loc. Être fait comme un rat : être pris au piège. Les rats quittent le navire, se dit de gens qui quittent un lieu, une société, dès que la situation devient dangereuse (ils sont le signal de ce danger). Fam. S'ennuyer comme un rat mort, beaucoup.
(1792) T. d'affection. Mon rat, mon petit rat. Péj. Face de rat, terme de mépris pour désigner une personne dont les traits rappellent un museau de rat. — Techn. Queue-de-rat (voir ce mot).
2Par anal. Nom donné couramment à d'autres muridés, à certains animaux ressemblant au rat. Rat de blé, rat à queue courte. hamster. Rat musqué, rat d'Amérique. ondatra; ragondin. Rat palmiste. xérus.
3(déb. XIXe; par crois. avec les mots de sens voisin radin, rapiat, rapace) Fig. Personne avare, pingre. C'est un rat. Adj. Ce qu'elle est rat !
4Fig. Rat de bibliothèque.
(1907; « celui qui vole » 1845) RAT D'HÔTEL : personne qui s'introduit dans les chambres d'hôtel pour dévaliser les clients. ⇒ filou.
5(1816) Petit rat de l'Opéra : jeune danseuse, jeune danseur, élève de la classe de danse de l'Opéra, employé dans la figuration. « Le rat est un des éléments de l'Opéra » (Balzac).
⊗ HOM. poss. 1. Ras, raz.

rat nom masculin (peut-être d'un radical ratt- évoquant le bruit du grignotement, ou latin radere, ronger) Nom usuel commun à divers rongeurs muridés et cricétidés, en particulier aux espèces du genre rattus. Familier. Terme affectueux à l'égard d'un enfant, d'une femme. ● rat (citations) nom masculin (peut-être d'un radical ratt- évoquant le bruit du grignotement, ou latin radere, ronger) Marcel Aymé Joigny 1902-Paris 1967 Les vieilles choses, il faut les laisser pour les rats. Le Chemin des écoliers Gallimard Léon-Paul Fargue Paris 1876-Paris 1947 Chateaubriand, pédicure pour reines barrées, tueur de rats musqués dans sa chambre. Sous la lampe Gallimard Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 Ce bloc enfariné ne me dit rien qui vaille, S'écria-t-il de loin au général des chats. Fables, le Chat et un vieux rat un rat méfiant ● rat (expressions) nom masculin (peut-être d'un radical ratt- évoquant le bruit du grignotement, ou latin radere, ronger) Familier. Être fait comme un rat, être pris, être joué. Les rats quittent le navire, en cas de danger, les gens peu courageux ou intéressés s'en vont. Petit rat, jeune élève (garçon ou fille) de l'école de danse de l'Opéra de Paris. Rat d'Amérique, rat musqué, autres noms de l'ondatra. Familier. Rat d'hôtel, voleur qui dévalise les chambres de voyageurs. Rat marsupial, très petit marsupial d'Australie. Rat palmiste, nom usuel d'un écureuil rayé vivant dans les rochers ensoleillés d'Afrique du Nord, en groupes nombreux gardés par des sentinelles aux cris perçants. Rat à peigne, rongeur hystricomorphe fouisseur d'Argentine. Familier. S'ennuyer comme un rat mort, s'ennuyer beaucoup. ● rat (homonymes) nom masculin (peut-être d'un radical ratt- évoquant le bruit du grignotement, ou latin radere, ronger) ra nom masculin invariable ras adjectif ras adverbe ras nom masculin rat adjectif masculin raz nom masculinrat (synonymes) nom masculin (peut-être d'un radical ratt- évoquant le bruit du grignotement, ou latin radere, ronger) Rat à peigne
Synonymes :
rat adjectif et nom Familier. Qui est est très avare sur les petites choses. ● rat (difficultés) adjectif et nom Orthographe Rat reste invariable quand il est employé comme adjectif dans le sens de « avare » : elles sont drôlement rat, tes copines ! Registre Familier. ● rat (homonymes) adjectif et nom ra nom masculin invariable ras adjectif ras adverbe ras nom masculin rat nom masculin raz nom masculinrat (synonymes) adjectif et nom Familier. Qui est est très avare sur les petites choses.
Synonymes :
- grippe-sou (familier)
- pingre (familier)
- radin (familier)
- rapiat (familier)

rat
n. m.
d1./d Rongeur (Fam. muridés) au pelage sombre, à la queue écailleuse, très prolifique, qui vit le plus souvent en commensal de l'homme. Le rat d'égout ou surmulot joue un rôle dans la transmission de certaines maladies.
Loc. être fait comme un rat: être dans une situation fâcheuse et sans issue.
d2./d Rat des bois: mulot. Rat des champs: campagnol. Rat musqué: ondatra. Rat de Gambie (Cricetomys gambianus): gros rat à queue en partie blanche, très commun en Afrique tropicale.
|| Rat palmiste: xérus.
d3./d (Personnes comparées à des rats.) Rat de bibliothèque: personne qui fréquente assidûment les bibliothèques.
Rat d'hôtel: voleur qui opère dans les chambres d'hôtel.
Queue -de-rat.
d4./d Fig. Personne avare. Un vieux rat.

⇒RAT, subst. masc.
A. — ZOOLOGIE
1. Mammifère rongeur omnivore, de la famille des Muridés, comprenant des centaines d'espèces dans le monde, qui se caractérise par une longue queue écailleuse, un museau pointu, deux incisives tranchantes à chaque mâchoire, qui est particulièrement prolifique et vorace et vit comme commensal de l'homme auquel il peut inoculer les bactéries et virus dont il est porteur; mâle adulte de cette espèce. Rat crevé; nid, trou, piège à rat; dent, museau, peau, queue de rat; chasser, détruire les rats. Ce joujou, que le petit souillon agaçait, agitait et secouait dans une boîte grillée, c'était un rat vivant! (BAUDEL., Poèmes prose, 1867, p. 94). On obtient des résultats analogues sur les rats mâles au moyen d'une opération simple et bénigne (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 128).
Mort aux rats. Composition utilisée pour détruire les rats. Synon. raticide. Acheter, vendre de la mort aux rats. Les préparations toxiques (...) vulgairement appelées « mort aux rats » sont assez efficaces (SACQUÉPÉE, GARCIN ds Nouv. Traité Méd. fasc. 3 1927, p. 555).
Rat gris, rat d'égout. Rat de grosse taille, gris clair venu d'Asie centrale en Europe qui vit dans les égouts et les caves et qui constitue l'espèce la plus commune. Synon. surmulot. Timidement d'abord et la moustache frémissante, avec un peu plus d'audace aussitôt qu'un peu de jour avait argenté son nez rose, de sous les pierres émergeait le long corps dodu d'un vieux rat d'égout (J. BOUSQUET, Trad. du sil., 1936, p. 224).
Rat blanc. ,,Mutation albinos du surmulot`` (Zool., t. 4, 1974, p. 734 [Encyclop. de la Pléiade]).
Rat noir. Rat gris foncé ou noir qui établit son nid dans les greniers et les granges. Devant le soupirail, un gros rat noir, tout ruisselant de l'eau des égouts (...) levait d'étonnement ses bras courts (A. FRANCE, Révolte anges, 1914, p. 147).
2. En partic.
Rat des champs. [P. allus. à la fable de La Fontaine Le Rat des villes et le rat des champs] Synon. de campagnol, mulot. Une vieille femme (...) faisait (...) notre festin dans une huguenote. Je n'avais pas perdu l'habitude du repas du rat des champs (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 261).
Rat d'eau. Synon. de campagnol amphibie. Un rat d'eau qu'il avait aperçu la veille nageant dans le fleuve (ROLLAND, J.-Chr., Aube, 1904, p. 62).
3. P. anal. [Nom donné à des animaux ressemblant au rat]
a) Rat + adj.
Rat musqué, rat d'Amérique. Synon. de ondatra. L'eau monta sur la glace et Venant voulut chasser le rat musqué tout de suite, sans tendre des pièges (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p. 171). P. méton. Fourrure de l'animal. Manteaux Toscane (...) 37 000 (...) et au prorata de ces prix: Astrakan (...). Rat d'Amérique (Le Figaro, 22 nov. 1951, p. 5, col. 5-6).
Rat palmiste. Synon. de xérus. Une nichée de bêtes sauvages, lémures, écureuils-volants, rats palmistes (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 376).
b) Rat + compl. déterminatif
Rat de blé (à queue courte), rat des moissons. Synon. de hamster. La femelle du rat des moissons (...) empêche le refroidissement de ses petits en obturant (...) l'une des deux entrées de son gracieux nid aérien (Zool., t. 4, 1974, p. 865 [Encyclop. de la Pléiade]).
Rat d'Égypte, rat de Pharaon. Synon. de mangouste. Dormant la nuit dans les palais écroulés, parmi les chats sauvages et les rats de Pharaon (A. FRANCE, Thaïs, 1890, p. 30).
Rat de mer. Synon. de chimère. Chimère monstrueuse (...) appelée aussi Rat de mer, Roi des harengs (...) Corps allongé se terminant par une queue grêle (COUPIN, Animaux de nos pays, 1909, p. 185).
c) Rat + subst. en appos. ou en compos.
Rat(-)taupe. Synon. de spalax. Les Spalax ou Rats-taupes méditerranéens sont solitaires et se nourrissent surtout de racines, de bulbes et de rhizomes (Zool., t. 4, 1974, p. 1007 [Encyclop. de la Pléiade]).
Rat-kangourou. Mammifère qui ressemble à un petit kangourou (d'apr. Zool. 1972). Les rats-kangourous, « souris à poches » et formes apparentées ont un pelage tantôt doux et soyeux, tantôt au contraire rude, voire épineux (Zool., t. 4, 1974, p. 1002 [Encyclop. de la Pléiade]).
4. Nid-à-rat. V. nid. Queue-de-rat. V. queue1.
5. Loc. verb.
Être comme rat en paille, un rat dans son fromage. Être très à son aise dans une situation, un endroit et y trouver de quoi pourvoir abondamment à ses besoins. Synon. être comme un coq en pâte (v. coq1). Ce que je vois de plus clair dans tout ceci, c'est que vous vous êtes fourré dans la dot de ma fille comme un rat dans un fromage (LABICHE, Ptes mains, 1859, I, 10, p. 36).
Être fait, pris comme un rat. Se trouver pris au piège, dans une situation sans issue. L'énorme enveloppe qui redégringole sur les gendarmes!... ça les étouffe, ils restent coincés dans les volants (...) ils étaient faits comme des rats (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 482). Les Fritz étaient pris entre deux feux, faits comme des rats (VIALAR, Hte-mort, 1951, p. 277).
S'ennuyer, s'embêter comme un rat (mort) (fam.). S'ennuyer, en raison d'une grande solitude, d'une grande inactivité. Cette rosse-là le met sous son derrière [un journal] afin que je ne puisse pas l'avoir et que je sois là, à m'embêter comme un rat mort (COURTELINE, Client sér., Chez l'avocat, 1894, pp. 118-119).
Être gueux comme un rat (d'église). Être dans un grand dénuement. Je suis gueux comme un rat; ma maison rue d'Enfer n'est pas payée (CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 230). Je voudrais te voir aimer quelqu'un pour t'en faire cadeau tout de suite, fût-il gueux comme un rat d'église (AUGIER, Ceint. dorée, 1855, p. 349).
Donner des rats (vx). Marquer à la craie les habits des passants avec une étoffe en forme de rat un jour de Carnaval ou de fête. Pendant les jours gras, quelques enfants s'amusent à donner des rats aux passants (Ac. 1798-1878).
Avoir des rats dans la tête (vx). Avoir des caprices, des idées bizarres. Il lui a pris depuis peu un nouveau rat (Ac. 1798-1878).
Prendre un rat (vx). [En parlant d'une arme à feu] Ne pas lâcher son coup; avoir des ratés. Votre pistolet, votre fusil a pris un rat (Ac. 1798-1878).
Prendre des rats par la queue (vx). Couper les bourses (d'apr. REY-CHANTR. Expr. 1979).
Les rats quittent le navire. Ton gégé crève de trouille. Les rats quittent le navire. Il n'y aura bientôt plus dans la rue que les filles qui travailleront pour les hommes de Menda (J. HOUSSIN, La Nuit du Dobermann, Paris, Fleuve noir, 1981, pp. 39-40).
6. Proverbe. À bon chat, bon rat. V. chat1.
B. — 1. a) [Terme d'affection] Mon (petit) rat. Devant tout le monde, ils [les maris] prodiguent à la façon romaine (columbella) à leurs femmes des surnoms pris au règne animal, et ils les appellent: — ma poule, — ma chatte, — mon rat, — mon petit lapin (BALZAC, Ptes mis., 1846, p. 144).
b) Pop. [Terme d'affection qui s'adresse plus spéc. à un enfant] Fesse de rat (REY-CHANTR. Expr. 1979).
2. Populaire
a) [Terme d'injure p. allus. à la physionomie du rat] Face de rat. Face de rat... empalé... cul-terreux... regarde ce que tu fais! (VIALAR, Hte mort, 1951, p. 44).
b) Au fig. Être (d')un rat. Être (très) radin, avare. [Le prince] était d'un rat! Imaginez-vous le soir, en se couchant, il cachait ses louis dans ses bottes (ZOLA, Nana, 1880, p. 1482).
C. — 1. Péj. Individu qui fréquente un lieu avec une assiduité excessive. Rat de bibliothèque, d'égout.
Rat de cave (pop.). Employé des contributions indirectes chargé de vérifier les caves. Les rats de cave de la régie, l'avant-veille avaient saisi quatre pièces de vin (ZOLA, Terre, 1887, p. 453).
Rat d'église, de sacristie. Employé d'une paroisse et, p. ext., personne qui fréquente assidûment une église, un presbytère, une sacristie. Ma clientèle! Si tu voyais ça, comme raclures, comme rats de sacristie et comme chaisières! (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 104).
Rat d'hôtel. Cambrioleur spécialisé dans le vol dans les hôtels. J'ai eu une émotion, ce matin, en lisant dans le journal cette histoire d'une soi-disant comtesse de Monteil, cambrioleuse modern style, du genre des rats d'hôtel (LÉAUTAUD, Journal littér., 2, 1908, p. 150).
Rat de prison. Avocat. Mon rat de prison s'est tant tortillé des quatre pattes et de la langue, qu'il a fait changer ma peine (SUE, Myst. Paris, t. 1, 1842, p. 93).
2. (Petit) rat (de l'Opéra). Jeune élève de la classe de danse souvent employée comme figurante. J'y ai vu [à l'une des répétitions d'ensemble du Mage] (...), dans le public, d'innombrables rats, échappés des coulisses, venant applaudir le macaroni sentimental que dévide Vergnet (WILLY, Bains de sons, 1893, p. 51). Les rats d'opéra font des ravages chez les quinquagénaires et même les sexagénaires (L. DAUDET, Médée, 1935, p. 232).
REM. 1. Rate, subst. fém. Femelle du rat. Rate musquée (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 291). 2. Ratodrome, subst. masc. Lieu de plaisir fréquenté par des gens louches. À l'angle de l'avenue de Chaillot, un ratodrome satisfaisait les goûts d'une clientèle de voyous, d'amateurs de chiens et de gens riches (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 65).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. ra. LITTRÉ, BARBEAU-RODHE 1930, Pt ROB., WARN. 1968, Lar. Lang. fr.: [] mais MARTINET-WALTER 1973 (10/17) [], (7/17) []. À l'époque class. [] avait gagné certains mots en -at p. anal. avec les finales -as, -ât: chocolat, climat, grabat (v. G. STRAKA ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 n ° 1 1981, p. 216). Pour rat [] peut s'expliquer par la connotation péj. du mot. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1170 « nom usuel de nombreux mammifères rongeurs » (Rois, éd. E. Curtius, p. 13); b) 1606 rat d'eau (NICOT); 1668 rat des champs (LA FONTAINE, Fables, livre I, IX); 1725 rat musqué (Mém. Ac. des sciences, p. 323 ds VALM. t. 5, p. 286); c) 1808 mon rat « terme d'affection donné à un jeune homme, une jeune fille » (HAUTEL); 1846 « homme avare » (BALZAC, Cous. Bette, p. 383); 2. a) 1541 être comme rats en paille (CALVIN, Sermon sur Job, 29 ds HUG.); b) 1651 prendre un rat « ne pas partir (d'une arme à feu) » (J. LORET, La Muse historique, 10 déc., vol. 1, 186 ds QUEM. DDL t. 7); c) 1725 être pris comme un rat (GRANDVAL, Vice puni, 47); 1918 être fait comme un rat (DAUZAT, Arg. guerre, p. 260); 3. a) 1649 rat de cave « sobriquet des commis des impôts » (Choix de mazarinades, I, 131-2 ds QUEM. DDL t. 19); b) 1718 avoir des rats « avoir l'esprit folâtre, étourdi » (LE ROUX); c) 1725 « jeune élève de la classe de danse de l'Opéra et figurante » (Momus exilé ds QUEM. DDL t. 15); d) 1773 rat d'église « personne bigote » (D'ALEMBERT, Lettre à Voltaire ds LITTRÉ); 1869 id. « bedeau, suisse » (LITTRÉ); e) 1821 « voleur » (ANSIAUME, Arg. bagne Brest, f ° 14 v °, § 413); 1836 rats d'auberge (VIDOCQ, Voleurs, t. 2, p. 50); 1907 rat d'hôtel (Nouv. Lar. ill. Suppl.); 4. 1554 « nom usuel des poissons du genre uranoscope » (RONDELET, Libri de piscibus, p. 306). Prob. d'un rad. expr. ratt-, né de l'imitation que fait l'animal en grignotant (v. FEW t. 10, p. 125-126). Fréq. abs. littér.:1 270. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 779, b) 1 405; XXe s.: a) 1 533, b) 2 207. Bbg. DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 51. — HEHN (V.). Kulturpflanzen und Haustiere... Berlin, 1902, p. 468. — HOTIER Cirque 1973 [1972], p. 72. — QUEM. DDL t. 15, 19, 28. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 109, 312.

rat [ʀa] n. m.
ÉTYM. Fin XIIe; orig. incert.; on a suggéré l'all. ratt-, onomat. née du bruit du rat qui grignote, mais l'importance du mot suggère une orig. romane, p.-ê. un dérivé roman du lat. radere « ronger » (→ Raser), d'où raditare, raditus « qui ronge » (Guiraud).
1 Petit mammifère rongeur (Muridés), à museau pointu et à très longue queue, répandu sur tout le globe, vorace et prolifique, qui se nourrit de grains, de paille… et de nombreux produits servant à l'alimentation humaine. || Principales variétés de rats : rat proprement dit ou rat noir (Rattus rattus); campagnol, mulot, tous deux dits rat des champs ou rat d'eau (→ Creuser, cit. 2. Arvicole, campagnol, mulot); surmulot ou rat gris, rat d'égout, espèce la plus commune ( Surmulot); souris grise ou blanche ( Souris).Spécialt. Le rat noir ou le surmulot (distingués des rats des champs, des souris). || Rats qui rongent les livres (→ Dent, cit. 24). — ☑ Loc. (vx). Les beurrières et les rats.Objets (cit. 6) grignotés par les rats. || Mangé aux rats (→ Entasser, cit. 12). || Prisonnier menacé des rats (→ Immonde, cit. 1). || Morsure de rat. || Les rats transmettent à l'homme de nombreuses maladies, dont la peste (→ Infection, cit. 5). || Chat (cit. 1) qui mange les rats. — ☑ Prov. À bon chat (cit. 18) bon rat.Chien, fox qui flaire (cit. 8) un rat. Ratier. || Détruire les rats. Dératiser. || Piège à rats. Ratière.
1 Ce réseau de caves a bien toujours son immémoriale population de rongeurs, plus pullulante que jamais; de temps en temps, un rat, vieille moustache, risque sa tête à la fenêtre de l'égout et examine les Parisiens (…)
Hugo, les Misérables, V, II, V.
2 Ce n'est même plus du cheval que nous mangeons. C'est peut-être du chien ? C'est peut-être du rat ? Je commence à avoir des maux d'estomac. Nous mangeons de l'inconnu !
Hugo, Choses vues, XVI, 30 déc. 1870.
3 L'absence de bruit était telle qu'on aurait pu entendre un rat remuer dans la paille des greniers. Mais les rats eux-mêmes, tapis dans leurs trous, sous la terre, ne bougeaient pas.
H. Bosco, le Jardin d'Hyacinthe, p. 111.
4 Le nombre des rongeurs ramassés allait croissant et la récolte était tous les matins plus abondante. Dès le quatrième jour, les rats commencèrent à sortir pour mourir en groupes. Des réduits, des sous-sols, des caves, des égouts, ils montaient en longues files titubantes (…)
Camus, la Peste, p. 26.
tableau Noms de mammifères.
Le rat, dans la symbolique chinoise. || L'année du rat.
Spécialt. Mâle adulte de l'espèce rat. || Femelle ( Rate), petit du rat ( Raton).
Allus. littér. || Le rat de ville et le rat des champs (La Fontaine; → Civil, cit. 13).
Par compar. || Sortir comme des rats avant l'inondation (→ Descendre, cit. 38). || Gueux comme un rat.Être fait (cit. 276) comme un rat : être pris au piège (→ Débiner, cit. 3). || Crever comme un rat (→ Ouf, cit. 2).S'ennuyer comme un rat mort. — ☑ Les rats quittent le navire (fig.) : en cas de danger, les lâches, les gens intéressés abandonnent tout.
5 Comme les rats quittent le navire quand ils pressentent qu'il va sombrer, les danseurs russes quittent volontiers les boîtes qui, dans la mauvaise fortune, tardent à changer de propriétaire.
A. Hermant, les Épaves, II, IX.
Techn. || Queue de rat.
(1808). T. d'affection. || Mon rat, mon petit rat. — ☑ Péj. Face de rat, nom donné à une personne dont les traits rappellent la physionomie d'un rat.Fesse de rat.
Loc. fig. Avoir un rat dans la contrebasse : être un peu fou, cinglé, sonné. → Avoir une araignée au plafond.
5.1 — Elle ne m'aime plus. — Mais si, Régis ! Il y a qu'elle est paumée. — Ça, on le saura ! Elle a même un rat dans la contrebasse, ta copine !
René Fallet, Y a-t-il un docteur dans la salle ?, p. 252.
2 Fig. (De la compar. gueux comme un rat, 1668; et croisement avec les mots de sens voisin radin, rapia, rapace…). Personne avare. || C'est un rat.Adj. || Ce qu'il est rat !
6 — Et il n'y a pas de feu au foyer ! dit Simone. C'est dégoûtant, il (le directeur) devient d'un rat (…)
Zola, Nana, IX.
3 Fig. || Rat de… a Rat de cave. Cave.Absolument :
6.1 Je vous demanderai la permission d'allumer mon rat (…) Tout finit par s'éteindre dans la nature ! (…) le rat c'est l'image de la vie.
Henri Monnier, Scènes populaires, 1835, t. I, p. 34.
b (1773). Personnes. || Rat d'église, de sacristie. Bigot, dévot. — ☑ Rat de bibliothèque. — ☑ (1907; rat « voleur », 1891). Rat d'hôtel : personne qui s'introduit dans les chambres d'hôtel pour dévaliser les clients. Filou, voleur (→ Râleux, cit. 1). — ☑ (1816). Rat de l'Opéra : jeune élève de la classe de danse employée dans la figuration. || Les petits rats de l'Opéra.
7 Le rat est un des éléments de l'Opéra, car il est à la première danseuse ce que le petit clerc est au notaire. Le rat, c'est l'espérance.
Balzac, les Comédiens sans le savoir, Pl., t. VII, p. 16.
8 (…) je vais revenir à Ronsard. Il est donc lettré, érudit, savant. Il n'est pas savant comme un rat de bibliothèque. Il n'est pas tout embaumé dans la poussière de ses livres.
G. Duhamel, Refuges de la lecture, III.
4 (1680). Techn. Petit trou dans la filière des tireurs d'or.
5 (1651, in D. D. L.; selon Guiraud, p.-ê. par l'idée de « ronger » : le rouet du mousquet, le chien du fusil gratte sans tirer d'étincelle). Vx. Loc. Prendre un rat (en parlant d'une arme à feu) : s'enrayer, ne pas partir ( Rater).
6 (Qualifié). a Nom donné à d'autres muridés, à certains animaux ressemblant au rat. || Rat de blé, rat à queue courte. Hamster (cit.). || Rat musqué, rat d'Amérique. Ondatra; et aussi castor (du Canada), loutre (d'Hudson), ragondin. || Rat palmiste (cit. 2). Xérus (syn. : écureuil de terre). || Rat taupe. Spalax.Franç. d'Afrique. || Rat de brousse, rat de Gambie : grand muridé comestible (Cricetomys gambianus).
b Par métaphore (autres animaux). || Rat de mer. Chimère.
DÉR. 1. Rate, ratel, rater, ratichon, raticide, ratier, 1. ratier, 2. ratier, ratière.
COMP. Garde-rats, mort-aux-rats. — Dératiser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rat — rat …   Dictionnaire des rimes

  • rat — 1. (ra) s. m. Voy. ras 2. ras ou rat 2. (ra) s. m. Terme de marine. Ras de carène, ou simplement ras, nom du plancher flottant dont on se sert pour calfater, nettoyer et chauffer les carènes des navires. Le feu qui a pris à un ras à calfater qui… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Rat — (r[a^]t), n. [AS. r[ae]t; akin to D. rat, OHG. rato, ratta, G. ratte, ratze, OLG. ratta, LG. & Dan. rotte, Sw. r[*a]tta, F. rat, Ir. & Gael radan, Armor. raz, of unknown origin. Cf. {Raccoon}.] 1. (Zo[ o]l.) One of several species of small… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • rat — rȁt m <N mn ovi> DEFINICIJA 1. oružani sukob velikih razmjera između dviju ili više država, dvaju naroda, dviju ljudskih skupina [navijestiti rat; biološki rat; elektronski rat; imperijalistički rat; kolonijalni rat; obrambeni rat]; vojna,… …   Hrvatski jezični portal

  • rat — RAT. s. m. Petit animal à qui les chats donnent la chasse, qui a le museau pointu, les pieds courts, & la queuë longue, & qui ronge & mange les grains, la paille, les meubles, les tapisseries, &c. Gros rat. petit rat. les rats courent toute la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • RAT — bezeichnet einen Ratschlag eine beratende und beschlussfassende Gruppe von gewählten oder benannten Vertretern oder Kollegen, sowie die Vertreter selbst, siehe Gremium die beschlussfassende Gemeindevertretung einer Stadt, siehe Stadtrat den Rat… …   Deutsch Wikipedia

  • Rat — bezeichnet einen Ratschlag eine beratende und beschlussfassende Gruppe von gewählten oder benannten Vertretern oder Kollegen, sowie die Vertreter selbst, siehe Gremium einen Titel für Beamte und Richter, siehe Amtsbezeichnung historisch für… …   Deutsch Wikipedia

  • RAT — RAT  аббревиатура Remote Administration Tool. Remote Administration Tool означает в переводе с английского «средство удаленного администрирования» или «средство удаленного управления». Термин получил распространение среди системных… …   Википедия

  • Rat — • Rat der; [e]s, Plural (für Personen und Institutionen) Räte – sich Rat holen – jemanden um Rat fragen – bei jemandem Rat suchen – sich D✓Rat suchend oder ratsuchend an jemanden wenden; aber nur zuverlässigen Rat suchend – einen D✓Ratsuchenden… …   Die deutsche Rechtschreibung

  • rat — (n.) O.E. ræt, of uncertain origin. Similar words are found in Celtic (Gael. radan), Romanic (It. ratto, Sp. rata, Fr. rat) and Germanic (M.L.G. rotte, Ger. ratte) languages, but connection is uncertain and origin unknown. Perhaps from V.L.… …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.